Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog politique d'Arnaud de Bourrousse

Un échangeur de l’A14 en plaine de Montesson : une mauvaise solution à un vrai problème!

8 Décembre 2010, 23:32pm

Publié par arnaud-de-bourrousse.net

a86 echangeur

 

 

Certains élus, principalement des parlementaires ( Jacques Myard, Député-Maire de Maisons-Laffitte et Alain Gournac, Sénateur-Maire du Pecq)  extérieurs à la Communauté de Communes de la Boucle de la Seine (CCBS) ont entamé un lobbying médiatique intense pour promouvoir la réalisation d’un échangeur pour l’A14 en plaine de Montesson. Ces élus, qui appellent de leurs vœux cet échangeur, n’ont que faire de ses dommages collatéraux puisqu’ils ne concerneraient pas  leurs communes, laissant ainsi les habitants des villes de la Boucle de Seine en subir l’intégralité des conséquences désagréables. Merci pour eux et pour nous !

 

 

Cette démarche, entreprise sans aucune concertation avec les maires de notre communauté de communes et encore moins avec les principales villes concernées, démontre un mépris dont nous nous serions volontiers passés de la part de personnalités politiques « théoriquement » proches de nous.

Cette campagne promotionnelle pour l’échangeur de l’A 14 en plaine de Montesson, qui est une mauvaise solution à un vrai problème, me conduit à rappeler les risques  pour nos villes d’une telle réalisation.

 

Tout d’abord, on pourrait intuitivement penser que la réalisation de cet ouvrage soulagerait la circulation aux abords  des ponts de Chatou et Bezons, seuls accès routiers possibles depuis la Boucle de Seine vers Paris. Mais cette « intuition » ne résiste pas à la réalité des faits.

Ceux, dont je fais partie, qui empruntent régulièrement l’A 86 puis l’A 14 pour se rendre à Paris aux  heures de pointe savent pertinemment que, si les ponts de Bezons et de Chatou sont effectivement pris d’assaut matin et soir, la thrombose dans le tunnel de l’A 14 est telle, que le bouchon de circulation  le matin débute à la jonction A86/A 14 soit plus de 3 km avant le pont de Neuilly.

Une ouverture d’un échangeur en amont  ne solutionnerait donc en rien une situation totalement obstruée en aval, et aurait pour conséquence immédiate de faire remonter le bouchon dans l’A14 jusqu’au dit échangeur nouvellement réalisé, tout en créant un appel d’air supplémentaire de circulation pour des véhicules extérieurs à la Boucle de Seine.

 

D’autre part, il est illusoire de penser ou de faire croire, que la création d’un échangeur ne se ferait sans la contrepartie, exigée par l’Etat, d’une urbanisation massive  et irréversible (de 10 à 40 000 habitants supplémentaires) de la plaine de Montesson.

Cette urbanisation concernerait principalement les villes de Montesson et de Carrières sur Seine avec des conséquences désastreuses en matière de déplacement pour ces 2 villes et ses voisines immédiates dont la ville de Chatou déjà très difficilement praticable en temps normal le matin.

La circulation dans la Boucle deviendrait ainsi un chemin de croix quotidien pour tous les habitants de boucle et ce de manière irrémédiable.

 

Par ailleurs, il est inconcevable d’aborder le sujet du déplacement dans la boucle et d’une éventuelle urbanisation supplémentaire sans souligner la scandaleuse détérioration des transports publics au premier rang desquels figure le RER A et son corollaire de retards et d’incidents techniques.

Le Syndicat des Transports d’Île de France (STIF), géré par le Président socialiste de la Région Jean-Paul Huchon ,directement responsable de cette dégradation du RER A , qui s’était déjà illustré il y a 2 ans en privant les habitants de Sartrouville, Houilles et Carrières sur Seine  de dessertes de Paris Saint-Lazare, s’apprête à réitérer son oukase en ignorant purement et simplement la Boucle de Seine dans le développement de la future ligne du RER E dite Eole.

En effet, les gares de Sartrouville et Houilles-Carrières ne figurent pas les plans du STIF  comme arrêts possibles pour relier Saint-Lazare à Mantes dans le cadre de la ligne du  RER E.

Privés ainsi de Transilien, les habitants de la boucle de Seine seraient contraints de regarder passer les trains sans pouvoir monter dedans, ce qui constituerait une régression sans précédent des transports publics pour nos habitants.

 

Les élus que nous sommes avons le devoir de tenir compte des réalités du terrain qui nous sont opposables, et d’aménager le territoire en fonction des aspirations de nos concitoyens.

Le récent débat du 7 décembre à Croissy-sur-Seine sur le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) en vue de la réalisation du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) de la CCBS a mis en évidence une idée-force autour de laquelle tous s’accordent : le cadre de vie, l’esprit village, la défense de l’environnement et l’importance du poumon vert que constitue la plaine de Montesson sont essentiels aux yeux de tous.

Cette communion de vue des élus de la CCBS, qui laisse de côté la réalisation de cet échangeur sans malheureusement le rendre impossible, est réjouissante et témoigne  d’une ambition  de cadre de vie en adéquation avec les attentes de nos populations. 

Ce n’est certes pas un exploit, mais  ce sont des prises de position comme celles-ci qui démontreront la force de notre intercommunalité et justifieront d’autant plus son utilité au regard dubitatif de nos concitoyens.

 

J’attends donc, et je ne suis pas le seul, que mes collègues parlementaires et Maires focalisés autour de l’échangeur de l’A14, se mobilisent  plutôt  en faveur d’une obtention impérative de l’arrêt du RER E dans les deux gares de Sartrouville et de Houilles-Carrières dans la Boucle de Seine.

Ainsi ils obtiendraient un début de réparation du préjudice permanent et insoutenable  de la dégradation de nos transports en commun et  se positionneraient en parfaite symbiose avec les habitants de la CCBS, qui ne pourraient que reconnaître la juste et efficace défense de leurs intérêts.

Commenter cet article

Pierre Dubernard 06/03/2011 23:56


Monsieur le Maire
Bravo et merci pour votre combat pour obtenir l'arrêt du RER E dans la boucle.
Pour emprunter le transilien, comme de nombreux Carillons que je connais et qui soutiennent votre action, je vous confirme qu'il s'agit d'une véritable bouffée d'air frais face au RER A dont l'état
de fonctionnement est devenu desastreux.
Nous retirer le transilien en échange d'une vague promesse que le RER A fonctionnera mieux (-10% à -15% de fréquantation nous dit-on mais jusqu'à quand?) n'est tout simplement pas sérieux.
Cordialement


Hubert Cornil 06/02/2011 22:33


Monsieur le Maire

Votre article parait plein de bon sens.
Je suis assez inquiet d'entendre Monsieur Murez parler de demi échangeur et Monsieur Fournier dire que l'hypothèse d'un échangeur ne peut pas être écartée.
La belle unanimité de la CCBS serait-elle en voie de fissuration ?
Il est pourtant la loi la plus simple et la plus constante du trafic automobile : toute augmentation de la capacité de voirie est "bouffée" en quelques mois ; croire que la construction d'un
échangeur diminueriat la circulation sur la voirie de Chatou relève de la naïveté. Sauf à vouloir faire plaisir à un député Maire de ML ou à un sénateur maire du Pecq


Préaudat 16/12/2010 18:19


Monsieur de Bourrousse,
Tout d'abord, je tiens à vous informer de mon soutien et de celui, probable, d'une grande majorité des habitants de la boucle de Seine (je suis vésigondin), dans ce combat.
On ne peut en effet obtenir le beurre et l'argent du beurre, à savoir demander des accès faciles vers Paris et refuser l'urbanisation qui en découlerait à moyen terme.
Toutefois la situation des transports et de notre voirie se dégrade, vous en êtes conscients, et il faut donc que celle-ci évolue.
Au delà de l'intérêt d'arrêts à Sartrouville et Carrières sur seine de la ligne E, il semble également que la RATP se soit engagée à investir sur des trains à deux étages et sur une meilleure
maintenance de ceux-ci sur le ligne A.
Mais quand est-il d'un des projets fondateurs de la CCBS, qui était la création d'une gare routière à Montesson, utilisant l'A14 (sous réserve quelle dispose d'une voie spécifique sinon les bus
finiront dans les bouchons comme les voitures)? De même, est-ce envisageable (et envisagé) d'accroitre le nombre de voies sur les ponts?
Quel est votre sentiment à ce sujet?
Cordialement


arnaud-de-bourrousse.net 27/01/2011 18:28



Madame, Monsieur,


Vous avez tout à fait raison.


C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je me bats pour obtenir la desserte de la gare de Houilles-Carrières par le RER E connu aussi sous le nom de EOLE.


Cordialement,


 


Arnaud de Bourrousse.