Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog politique d'Arnaud de Bourrousse

Cuisine centrale : un partenariat gagnant entre Carrières-sur-Seine et Chatou!

6 Décembre 2010, 18:37pm

Publié par arnaud-de-bourrousse.net

Chers amis,

Notre ville a depuis longtemps fait le choix de préparer quotidiennement les repas de nos enfants par notre cuisine centrale communale dans un souci de qualité. Ce mode de fonctionnement se fait de plus en plus rare aujourd’hui puisque beaucoup de communes font le choix de se tourner vers des entreprises de restauration externe.

La cuisine centrale de Carrières-sur-Seine a été construite dans les années 1960 et conçue pour servir 400 couverts par jour. Sa surface est aujourd’hui devenue trop limitée pour préparer les 1550 repas quotidiens des 8 écoles de la commune.

Après 46 ans de vie, l’usure et l’espace restreint du bâtiment nous ont poussés à devoir trouver une solution de remplacement. Notre démarche s’est donc logiquement inscrite dans une perspective intercommunale, en recherchant la solution la plus économe tout en conservant la qualité de notre restauration.

Le choix d’une construction d’une nouvelle cuisine centrale pour la seule ville de Carrières-sur-Seine n’apparaissait que comme ultime recours face à l’impossibilité d’une solution intercommunale. En effet, nous avions évidemment écarté d’emblée l’externalisation, synonyme d’une dégradation de la qualité de la restauration.     

C’est donc avec une très grande satisfaction que je peux vous annoncer qu’une convention de mise à disposition de la cuisine centrale de Chatou vient d’être signée entre Carrières-sur-Seine et la ville de Chatou, celle-ci disposant d’une superficie excédentaire à ses besoins.

 

 CC AdB GF 002

Arnaud de Bourrousse et Ghislain Fournier

Les attentes des deux villes étaient complémentaires, notre commune disposant d’un équipement devenu trop petit pour couvrir les besoins de sa population.

Chatou possède de son côté une cuisine très récente, située à la limite géographique de Carrières-sur-Seine : rue du Traité de Rome à côté de la caserne des pompiers dans les Hauts de Chatou (quartier de l’Europe), permettant grâce à sa capacité l’accueil des personnels de la cuisine centrale de Carrières-sur-Seine.

 

Dans le cadre de ce partenariat, les deux communes se sont fixées deux objectifs :

-       conserver une cuisine de proximité privilégiant la qualité nutritionnelle grâce à son savoir-faire ;

-       maintenir le personnel de chaque ville.

 

En conséquence, à partir de 2011, les deux villes utiliseront conjointement le bâtiment catovien moyennant un loyer versé par Carrières-sur-Seine et le personnel de notre cuisine centrale rejoindra celui de Chatou sur un site unique.

 

Nous pouvons nous féliciter de cette excellente opération qui bénéficiera aux Carrillons. Celle-ci évite en effet à la ville la construction d’un nouvel équipement qui aurait coûté 3 millions d’euros. Cette mutualisation nous permettra en outre d’obtenir de meilleurs prix d’achat de denrées alimentaires et de réaliser de réelles économies pour les deux villes.

Commenter cet article

lefevre 31/12/2010 07:43


Lors du dernier salon Bio, un de vos adjoint sur place, nous a confirmé que des repas chauds et de qualité Bio allaient être servis aux enfants scolarisés à Carrières . Avec plusieurs parents
d’élèves, nous nous demandons maintenant comment vous allez faire pour acheminer des repas chauds en provenance de Chatou. En ce qui concerne la qualité Bio des repas, il semblerait que ce ne
serait pas envisageable par le Maire de Chatou en des raisons des coûts très élevés des produits Bio. Nous sommes un peu déçus car on a l’impression tout cela est remis subitement en cause malgré
les propos rassurants de Mr Bricon, l’adjoint aux affaires scolaires. J’espère que vous ne nous ferez pas regretter madame Brondani qui elle, avait prévue de faire la cuisine centrale à Carrières,
ce qui nous aurait évité d’être tributaire de Chatou.


arnaud-de-bourrousse.net 27/01/2011 18:21



Madame, Monsieur,


J'ai bien reçu votre commentaire auquel je réponds aujourd'hui.


Concernant les repas, ils sont toujours servis chauds aux enfants quelque soit le mode d'acheminement des plats. Tous sont composés de 4 à 5 composants (entrée, plat de résistance, légumes,
fromage, dessert). Le fait de passer sur la cuisine centrale de Chatou ne change rien au processus d'acheminement et de service dans les cantines scolaires. En effet, c'est uniquement le lieu de
réalisation et confection des plats qui change.


Concernant votre inquiétude concernant la qualité bio des repas, je souhaitais vous rassurer. Dans la continuité de l'opération " Alain Passart", notre volonté est d'introduire des denrées 100%
naturelles. Cette volonté est partagée avec nos partenaires de Chatou et se poursuivra tout naturellement lors de notre arrivée dans leur cuisine centrale. En 2011, dans le cadre de l'opération
que je citais précédemment, 7 tonnes de denrées naturelles seront acheminées vers la cuisine centrale de Chatou, travaillées et servies aussi bien aux enfants de Carrières-sur-Seine que de
Chatou. D'autre part, le Grenelle de l'Environnement préconise à horizon 2012 que 20% des repas servis dans les restaurants scolaires soient bio. Nous avons, sur ce point à Carrières, un temps
d'avance.


Enfin, le groupement de commande avec Chatou, en terme d’achats, nous permettra de mieux négocier l’approvisionnement des produits bio et non bio pour une optimisation encore plus grande de la
qualité.


Espérant avoir répondu à vos interrogations et restant à votre disposition,


Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l'expression de mes sentiments les meilleurs.


 


Arnaud de Bourroussse