Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog politique d'Arnaud de Bourrousse

Notre politique de ressources humaines au service de la réduction de la dépense publique

7 Octobre 2015, 13:53pm

Publié par arnaud-de-bourrousse.net


Chères Carrillonnes, Chers Carrillons,

Aujourd’hui, dans toutes les villes de France, les citoyens se sentent lésés par la baisse des moyens des collectivités locales. Imposée par l’État, cette cure d’amaigrissement passe d’autant plus mal qu’il ne se l’applique pas à lui-même.

Pour faire face à la perte irrémédiable de 13 % de nos moyens à partir de 2017*, nous avons fait le choix, au lieu d’accroître les impôts locaux, de résorber les déficits excessifs de certaines prestations (restauration scolaire, activités périscolaires, conservatoire).

Bien sûr, nous ne saurions augmenter les recettes sans rechercher davantage d’économies. Ainsi, nous avons d’ores et déjà réorganisé certaines missions dans les secteurs de la petite enfance, du scolaire et périscolaire, de l’administration générale, des services techniques.

Nous continuerons également à promouvoir la mutualisation de compétences avec la Communauté d’Agglomération de la Boucle de la Seine, à transférer de nouveaux services, aujourd’hui gérés en régie, à des opérateurs privés (par Délégation de Service Public) et à optimiser la gestion des ressources humaines de la Ville.

Je salue les agents de la Ville qui ont dû, ou devront parfois, modifier leurs méthodes de travail et faire aussi bien avec des moyens revus à la baisse.

Je sais pouvoir compter sur eux, comme sur la majorité municipale, pour mener à bien nos missions d’intérêt général dans ce contexte difficile.

Je vous invite donc à consulter le dossier du mois du dernier Carrières Magazine de rentrée sur notre politique RH.

Bonne lecture.


* (Perte de ressources de 2,5 millions d'euros, chaque année, à partir de 2017, sur un budget de fonctionnement d'un peu moins de 19 millions d'euros)
 

Réduire les dépenses de fonctionnement : la masse salariale en question

Commenter cet article